19 mai 2010

Ni Putes Ni Soumises contre la burqa et face aux islamistes à Montreuil !

Chère militante, cher militant,

Depuis notre création nous organisons des débats au cour de la cité sur le 
droit des femmes, la laicité, la république et le vivre ensemble. Hier à 
Montreuil, dans une école élémentaire, le débat portait sur la burqa . Deux 
élus de la République, le député socialiste Manuel Valls et le député 
communiste de Seine Saint Denis Jean-Pierre Brard étaient présents pour 
répondre aux questions. Lubna Al Hussein, la journaliste soudanaise 
condamnée à 40 fouets pour avoir porté le pantalon, était à nos côtés pour 
témoigner de son combat pour la liberté des femme dans le monde.

150 personnes étaient réunies. Baki Youssoufou Président de la Confédération 
Etudiante et son équipe étaient venus débattre. Les insultes ont commencé à 
pleuvoir de la part d'un groupe d'intégristes menés par Abdelhakim Sefrioui, 
responsable du collectif Cheik Yassine, groupuscule radical proche des 
salafistes et des frères musulmans. Ces hommes n'avaient qu'un seul but : 
saboter un débat qui malgré leurs intimidations et leurs provocations a duré 
deux heures. Après les insultes, les propos antisémites, racistes, 
homophobes, sexistes, ils ont utilisés la violence physiques et en sont 
venus aux mains, en agressant des étudiants dans le public. Leur cible : 
tout ceux qui osaient s'exprimer et d'après eux tout ceux qui détourne les 
« soeurs ». Leur but, confisquer la parole, et intimider la République. 
Comme nous ne cessons de le répéter depuis des mois, la burqa n'est que le 
dessus de l'iceberg. Dessous, la violence, encore et toujours. Un projet de 
société où la haine de l'autre et de la femme ne laisse pas la place au 
dialogue.

Nous sommes convaincus aujourd'hui plus que jamais qu'il faut d'urgence 
réaffirmer les valeurs républicaines d'égalité, de mixité et de laïcité à 
travers des débats sur tout le territoire. Occuper le terrain laissé aux 
fachos de t out bord : le fascisme blanc et le fascisme vert qui s'alimente 
d'autant plus que certains responsables politiques font preuve de lâcheté.

Nous saluons le courage de nos élus présent à nos côté qui malgré les 
intimidations ont défendu la République. C'est la burqa ou la république, 
pour nous il n'y a pas d'autres choix que de se battre pour le droit des 
femmes avec les armes de la République et de la démocratie.

Nous devons tous ensemble bâtir un front commun pour la dignité et le 
respect des femmes. Vous aussi vous pouvez agir et faire entendre votre voix 
sur http://www.harceletondepute.com/. Le site HARCELE TON DEPUTE est une 
plateforme qui s'adresse à tous ceux qui veulent dire clairement à leur 
député qu'ils comptent sur eux pour voter l'interdiction de la burqa, 
symbole d'oppression de la femme, dans les lieux publics ! Vous pourrez 
adresser un courriel à votre député en tapant simplement votre code postal, 
poster votre photo en bonnet phrygien, et voir les vidéos des députés que 
nous avons d'ores et déjà harcelé.

Sihem HABCHI
Présidente de Ni Putes Ni Soumises

Posté par Babou1 à 22:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Ni Putes Ni Soumises contre la burqa et face aux islamistes à Montreuil !

    être contre ne changera pas grand chose

    Malheureusement ce que je vois dans tout cela, c'est qu'il est en effet indéniable que la violence est là. Et ceux qui la pratique au quotidien sur les femmes n'ont aucune gêne à l'afficher; C'est cela qui choque le plus. Bien évidemment que je suis contre la Burqua ou le voile intégrale, mais cela ne changera pas le comportement homophobe, raciste ou misogyne à outrance, sans parler des violeurs et des violents.
    C'est cette violence banalisée, normalisée qui gène et perturbe. Je m'interroge sur le devenir d'une telle société où l'on ne voit aucune émotion ou indignation sur le regard de la majorité. Une information de plus, parmi tant d'autres qui passera aux oubliettes dès le lendemain.

    Posté par Lo, 19 mai 2010 à 22:43 | | Répondre
Nouveau commentaire