31 octobre 2010

Ambassadrices pour l'égalité et la laïcité.

Chères militantes, chers militants,

Comme nous en avons parlé lors de nos dernières Universités Populaires, le travail que nous faisons au quotidien pour sortir les femmes de l'enfermement doit être valorisé. Il est aujourd'hui reconnu, puisque ce matin, à la fois les collectivités locales, les parlementaires et l'Etat ont souligné la qualité de notre travail de médiation, le courage que nous prenons pour nos prises de position et le maillage très serré du territoire que nous avons su mettre en place. Notre expertise est certaine, et c'est pourquoi André Gérin, député communiste du Rhône et Président de la Mission d'information sur le port du voile intégral, a tenu a placer sous son égide le projet "Ambassadrices pour l'égalité et la laïcité". Ce projet a également été présenté au Ministère en charge de la médiation, rattaché au Ministère de l'immigration.

LES AMBASSADRICES ?

Ces ambassadrices travailleront surtout autour de la question des violences faites aux femmes, de la mixité, de l’éducation au respect… et particulièrement la place du corps des femmes dans les différentes sphères : public et privé. Lubna Al Hussein interviendra notamment jusqu’à la fin de l’année 2010, à raison d’une intervention en milieu scolaire par semaine et de rencontres avec des femmes portant le niqab et ayant de ce fait, enfreint la loi validée par le Conseil Constitutionnel le 11 octobre dernier.

Fort de l’expérience de la plateforme d’accompagnement des femmes victimes de violences, l’objectif est ainsi d’accompagner ces femmes sur le chemin de l’émancipation et de faire face à toutes les pressions qui, nous en avons l’expérience, accompagnent presque systématiquement toute volonté de quitter le niqab.

En effet, notre Mouvement a toujours privilégié la voix des victimes et ces Ambassadrices, de par leur histoire et leur parcours, pourront renforcer ces femmes dans leur volonté de quitter le niqab. Par ailleurs, rencontrer ces Ambassadrices aux parcours courageux, particulièrement Lubna qui a fuit son pays pour ne pas se soumettre à la pression exercée sur son corps, peut provoquer un électrochoc positif chez certaines de ces femmes et ainsi contribuer à leur mise en mouvement.

Dans le même objectif, Lubna souhaite faire des séances de sensibilisation et de prévention, notamment en collaboration avec Léa Dedieu, qui avait organisé la journée du short l’année dernière dans son lycée de l’Essonne, en protestation contre la décision d’interdiction des jupes et shorts par le proviseur.

COMMENT DEVENIR AMBASSADRICE OU AMBASSADEUR ?

Si vous souhaitez devenir officiellement ambassadrice ou ambassadeur, si vous voulez proposer à un partenaire de le devenir,  n'hésitez pas à me contacter au plus vite, par téléphone ou par email. D'ores et déjà, une émulation est en amorcée: des débats nous ont été demandé dans la région Rhône Alpes avec André Gérin, et dans le Nord avec Françoise Hostalier. Des petites structures locales veulent à leur tour être ambassadrices.

POURQUOI EST CE SI IMPORTANT ?

Il s'agit de sortir les femmes de l'enfermement, de la mort sociale. Comment pouvons nous envisager une démocratie si toute une partie disparait ? Si on tire le rideau devant toutes les femmes de notre pays ?

C'est pourquoi nous continuerons d'organiser des débats partout en France, des réunions d'appartement, car les violences les plus nombreuses sont celles cachées dans les foyers, des interventions auprès de la jeunesse. Mais nous allons aussi développer l'accueil des femmes victimes. Quand une femme appuie sur le bouton d'alerte, il faut que la société se plie en quatre pour la sortie de cet enfer : les associations doivent assumer l'après loi contre la burqa, les services sociaux doivent effectuer des signalements, les élus locaux doivent former les agents et informer massivement, et les pouvoirs publics de l'Etat doivent donner une dynamique et accompagner celle ci de moyens suffisants.

Cette dynamique des ambassadrices est une dynamique qui doit s'ouvrir aux autres associations, aux partenaires sur le terrain, aux citoyennes qui veulent s'investir pour promouvoir l'égalité et la laïcité. En tant que comité, vous êtes bien entendu ces ambassadeurs. Mais votre rôle doit aller plus loin : votre expertise locale doit servir à vos partenaires. Pour que la reconnaissance soit plus importante encore, je vous remercie de bien vouloir me faire remonter toutes vos actions que vous mènerez du 25 novembre au 11 avril prochain qui iront dans ce sens. Cette période de médiation qui précède l'application de la loi doit aussi permettre d'organiser des débats publics, des réunions d'appartement, des interventions auprès de la jeunesse, et de renforcer l'accueil des femmes victimes de violences. Au delà de ces actions, il s'agit aussi de nous faire remonter les incohérences que vous constatez : un service social qui ne fait pas de signalement, un service de police qui accueille mal une femme, une collectivité locale qui ne fait pas d'information ou de formation.

Nous devons permettre à ces femmes de sortir de l'exclusion, et ces actions seront précieuses pour faire bouger la situation.

Je reste à votre disposition,

 

Diaryatou Bah

 

Jean-François LALOUE

Mouvement Ni Putes Ni Soumises

 

01 53 46 63 00
net@niputesnisoumises.com

Posté par Babou1 à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ambassadrices pour l'égalité et la laïcité.

Nouveau commentaire