04 mai 2008

On dirait que c'est normal

Il suffit que tu te réveillesUn jour à peu près ordinairePour que résonne à tes oreillesComme un écho des millénairesIl suffit d'un matin trop tôtPour que le monde dorme encoreTu ne connais pas bien les motsTu ne connais pas bien ton corpsOn dirait que c'est normalIl suffit que tu aies six ansPour ignorer ce qui va suivreOn te couvre de satin blancTu dénoues tes cheveux de cuivreOn te dit "Fille tu es mûreAlors on va te purifier"Ça alors tu étais impureTu deviens glaise pétrifiéeOn dirait que c'est normalIl suffit d'une... [Lire la suite]
Posté par Babou1 à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2008

Le tissu

Le balancier des hanchesLa poitrine qui pencheFlou souvenir des pleins des creuxLes doigts longs, les mains blanchesDisparus sous les manchesRideau tiré sur les cheveuxLa bouche qu'on enterreQui ne doit que se taireLe monde interdit pour les yeuxSur ce corps qui s'effaceJ'ai regardé en faceL'hypocrisie offerte à Dieu{Refrain:}J'ai attendu, attenduEt je l'ai aperçueLa femme cachée sous le tissuElle semblait absenteSous sa toile de tenteSous son camouflage aguerrieUne infime chaînetteLa retenait secrètePrisonnière de son mariDans cet... [Lire la suite]
Posté par Babou1 à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2008

J' GAGNE ASSEZ

Ils sont partis pour l'écoleIl est parti travaillerSur la table, il y a les bolsEt d' la vaisselle plein l’évier.Le linge sale traine par terreEt les lits ne sont pas faitIl y a tellement à faireQu'elle en est découragée.J'gagne assez pour que ma femmeN'ait pas besoin d' travaillerJ' gagne assez pour que ma femmeReste au foyer.Il faut enlever la poussièreTout ranger, tout nettoyerVite, passer la serpillièreQue çà ait l' temps de sécher.Il y a les courses à faireLes repas à préparer,S'occuper du petit PierreQui commence juste à... [Lire la suite]
Posté par Babou1 à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2008

Fait divers

Il n'y avait qu' deux mois, qu'elle vivait avec luiIls étaient très heureux, il était si gentil.Un jour, il est rentré,  et tout d' suite elle a vuQu’il avait un peu bu, le soir, il l’a battue.oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh ....A l'instant, il a dit : «  Je suis deven-u fou. »Il a dit :" je t'aime tant, tu sais, je suis jaloux."Il a dit:"je n’ sais pas, je n' sais pas c' qui m'a prisC'est la dernière fois, pardonne moi, je t'en prie."Il était amoureux, il lui offrait des fleursIls se sont mariés bien... [Lire la suite]
Posté par Babou1 à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2008

Brest janvier 2002

Les lumières de Nöel égayent encore la ville, et dans le centre les vitrines s’illuminent….Mais..           A Brest cette nuit-là, il fait humide et froidIl y a du crachin, un petit vent de suroitEt le long des boulevards, les feux des réverbèresDécoupent dans le noir, des cônes de lumière, des cônes de lumière. Entre l’ port et la gare, attirant les regardsErrent sur les trottoirs , de longues silhouettes noires.Elles viennent du Bénin ,ou bien  du NigeriaDe pays de soleil où l’on ignore le... [Lire la suite]
Posté par Babou1 à 21:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 mars 2008

NASREEN

Nasreen, t’as bientôt 16 ansDes yeux  qui pétillent lorsque tu sourisMais personne ne sait que tu es jolie,Car sous le tchadri , personne ne te voitTout est inderdit, tu n’existes pas.Nasreen, t’as bientôt 16 ansTu aimes chanter et rire à la foisT’as un rire de gorge et une jolie voixMais sous le tchadri, on ne t’entend pasTout est interdit, tu n’as pas le droit.Nasreen, t’as bientôt 16 ansTu veux étudier, apprendre un métier.Mais dans ton pays, c’est trop demanderCar sous le tchadri, tu n’as pas le choix, Tout est interdit, tu... [Lire la suite]
Posté par Babou1 à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2008

L’EXCISION

Bien caché pour pas qu’on le blesseIl n’est fait que pour la tendresseIl ne vit que pour les caressesLe clitorisEn nous fait naître le désirEt comme un rien le fait frémirNous fait monter jusqu’au plaisirOh oh oh oh oh oh.C’est pour çà qu’au sein d’ leur familleChaque jour des milliers d’petites fillesQue l’on excise, que l’on mutileSont privées d’çà.On le fait au seuil de l’enfanceOn profite de leur impuissanceOn n’parle pas de leur souffranceAh ah ah ah ah ah.On les tient , on les écartèleOn les coupe d’un tesson d’ bouteilleOn coud... [Lire la suite]
Posté par Babou1 à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2008

Sarah.

Sarah avait treize ans, elle avait des parentsElle allait au collège, semblait vivre tranquillementPourtant, pendant des mois, sans qu’elle ose en parlerElle vécût un enfer qu’elle ne peut oublier.Des garçons de son âge et du même collègeDes garçons de quinze ans, pendant des mois, disais-jeL’ont chaque jour battue, humiliée et violéeEt même pour trois sous, parfois prostituée.Impunis et sûrs d’eux, sont même allés plus loinDans la cour du collège, ont osé un matinLa violer à plusieurs et pendant la récréSarah, de son malheur, osât... [Lire la suite]
Posté par Babou1 à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2008

Mais qu’est-ce qu’elles veulent encore ?

Depuis bien des années, les hommes ont le droit d’ voterSuffrage universel, il parait qu’ ça s’appelaitLes femmes ne votaient pas, universel c’étaitFaut croire qu’elles ne faisaient pas partie d’ l’humanitéMais qu’est-ce qu’elles veulent encore?On leur a tout donnéElles y vont vraiment fortElles veulent pouvoir voter.  (bis)Bien des messieurs pensaient qu’ les dames étaient trop bêtesPour parler politique et pour en déciderHeureusement pour nous, y a eu les suffragettes.Et depuis cinquante ans, nous avons l’ droit d’ voter.Mais... [Lire la suite]
Posté par Babou1 à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2008

Masculin, féminin

C’t un entraîneur, disait mon père                       Dont l’équipe est toujours premièreC’t un entraîneur, disait mon pèreIl peut être fier, c’est quelqu’un d’ bien.C’t  une entraîneuse, disait ma mèreC’est une catin, une moins que rienC’t’ une entraîneuse, disait ma mèreY a rien à faire, c’est une putain.C’est un coureur, disait mon pèreQui laisse les autres loin derrièreC’est un coureur, disait mon pèreIl peut être fier, c’est quelqu’un de bien.C’est... [Lire la suite]
Posté par Babou1 à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]